Changement de costumes pour le Théâtre des rêves juil03

Articles ayant un rapport vague...

Fait passer tes amis

Changement de costumes pour le Théâtre des rêves

Dream Theater est un groupe qui s’adapte. Leur premier succès date de 1992 avec l’album « Images and words », qui fait dans le mélange Heavy metal / rock progressif. Influencés de toutes parts on retrouvera dans leurs morceaux du Pink floyd, du Metallica, du Yes, du Genesis, voire même du Muse sur leur tout dernier album sortit il y a un mois. Du coup, ils ont clairement le cul entre deux chaises et c’est ça qui fait leur particularité, outre le fait que chaque musicien soit virtuose dans son domaine. Les albums se suivent et ne se ressemblent pas forcément, toujours « Troooop… » ou « Pas asseeeeez…. ».

Mais pour ce qui est de leur image, là y’a un soucis. Très nettement moins inspirés côté look que dans leurs compos, les zikos suivent les tendances. Et quand la mode des années 80 impose la crinière, les futs moulants et les chemises ouvertes, ils l’appliquent à la lettre.

Anecdote amusante : En 1991, lorsque le chanteur, Kevin LaBrie, rejoint le groupe, celui ci n’est composé que de mecs qui s’appellent soit Kevin, soit John. Et là on comprend que le manque d’inspiration était aussi un problème pour leur parents (américains, on s’en doute). Après concertation, le groupe décide de rebaptiser « Kevin LaBrie » le p’tit nouveau en « James LaBrie » sous peine d’avoir l’air cons… cette anecdote montre que le groupe n’est pas à un changement de prénom ou de chemise en soie près.

Tout ça pour dire que pour leur dernier album, le groupe a changé de label et a rejoint « Roadrunner » qui signe la majorité des groupes de Metal trash qui sont « dans le move » (comprenez : bénéficiant de campagne de pub bien balèze, image très travaillée et quelques titres taillés pour les radios Metal des States), de ce fait, comme il l’a souvent fait, le groupe change à nouveau de look. Je vous laisse apprécier l’évolution en image…

Toi aussi, amuse toi à retrouver « qui est devenu comment » en reliant les chiffres aux lettres.