Noël, ça va arriver très vite! déc07

Articles ayant un rapport vague...

Fait passer tes amis

Noël, ça va arriver très vite!

Un rapport très sérieux et excessivement instructif établi par l’INSEDB* nous apporte des informations capitales sur le Père Noël.

Tout d’abord, il fait fermer leurs gueules à tous les petits enfants incrédules qui osent dire: « Moi le Père Noël j’y crois pas parce que je l’ai jamais vu! ». Ce à quoi vous pourrez désormais répondre (éventuellement accompagné d’une fessée) : « Évidemment que tu ne le vois pas puisqu’il ne reste que 34 microsecondes au pied du sapin, bougre (au choix) d’andouille / idiot / imbécile / enculé ».

En effet, l’INSEDB a effectué le savant calcul suivant : le père Noël doit faire 2,5 milliards d’arrêts, si l’on part du principe que les enfants de toutes les religions recevront un présent, explique Guy-Jean-Louis Michel, responsable du pole développement durable des statistiques en Père noël de l’INSEDB. « Nous avons estimé qu’il y a 48 habitants par kilomètre carré sur la planète et que 20 mètres séparent chaque domicile. Donc si le père Noël part du Kirghizstan (endroit de la Terre le plus idéalement situé pour réduire la durée de livraison des cadeaux) et voyage dans le sens inverse de la rotation de la Terre, il a 48 heures pour déposer tous ses cadeaux. Pour y parvenir, il doit se déplacer avec ses rennes à une vitesse de 5.800 km par seconde. »

Autre information importante issue de ce rapport, le père Noël n’habite donc pas au pôle Nord mais au Kirghizstan! Et d’après Guy-gérard du service du contrôle des prénoms Kirghistes, son vrai nom serait en réalité : ??????? ?????? ??????????? ????????? ??????????????????????????? ????????????????????, dont la traduction française serait proche de « Michel ».

Il y a néanmoins une petite réserve à émettre sur ce rapport car d’après une autre étude lancée par le laboratoire de l’INSDCB**, l’attelage du père Noël, chargé de tonnes de cadeaux et voyageant à une vitesse supersonique, serait condamné à partir en flammes et se désintégrer en 4,26 millièmes de secondes, en raison de la résistance de l’air.

\*Institut nationale de statistiques entièrement dévouée au Bioblog.

\** Institut nationale de statistiques dévouée à contredire le Bioblog.