Ultra Vomit ou les clefs pour devenir une star de la chanson française juil24

Articles ayant un rapport vague...

Fait passer tes amis

Ultra Vomit ou les clefs pour devenir une star de la chanson française

Depuis ce début d’année 2008, le métal n’est plus réservé aux hardos et autres métaleux tendus du slip qui fracassent leurs congénères à coup de pieds et de poings dans la fosse. Vous ne me croyez pas et pourtant vous avez certainement entendu parler de ce groupe de l’ouest de la France dénommé délicatement Ultra Vomit, UV pour les intimes.

UV est à la base un groupe qui ne fait pas dans la dentelle et qui pratique depuis ses origines un grind brute de décoffrage (le grind c’est quand les chansons durent 30 secondes, qu’on comprend rien à la musique et que le chanteur il fait gruik gruik pour impressionner Peggy la cochonne). Il serait bien réducteur de dire qu’UV est un groupe de grind car tout l’intérêt réside dans leur manière d’appréhender ce genre musical qu’ils agrémentent d’un adjectif tout à fait étrange : « parodique ». UV est donc un groupe de grind parodique. Si vous prenez leur première galette intitulée Mr Patate vous pourrez écouter une reprise de « Bouba » (le petit ourson qui ne sait pas courir et qui a certainement pris des cours d’endurance avec la fille Ingalls) ou de la « La souris verte », ainsi que des adaptations : « People = frite », « Disgorging the prepuce ». Et vous aurez droit au tube incontournable « I like to vomit » sur un air de Reel 2 Real. J’en passe d’autres intéressantes, mais vous l’aurez compris, un disque drôle qui reste difficile à mettre entre toutes les oreilles.

Le second opus d’UV est sorti cette année et écoutable par tous, de 7 à 77 ans (avant 7 ans, on passe son temps à chier dans ses couches et à se tirer sur le poireau, et après 77 ans on passe son temps à chier dans ses couches et à se tirer sur le poireau… étrange la vie quand même !). « Objectif : thunes », tel est le titre de ce nouvel album. Le groupe a changé de position, le but étant maintenant de se faire un max de pognon sur le dos de la population française. Comment ils comptent s’y prendre ? Tout simplement, voici les clefs à retenir :

  1. Inviter Denis Brognard sur son CD. Un gage de qualité quand on voit que le monsieur anime une émission ou des gens vont plusieurs semaines sur une île pour manger des yeux d’autruche, se faire insulter et faire caca dans la nature. Alors que non loin de là, il y en a qui y vont pour échanger leur partenaire, ils n’ont vraiment rien compris…
  2. Demander à Darry Cowl de chanter du métal fera forcément rires les plus jeunes. Cela peut également réveiller des vocations chez les personnes qui ont un poil de cul collé à la langue depuis leur plus tendre enfance. A noter que ça peut également marcher pour les actrices pornographiques…
  3. Toucher la bourgeoisie en s’intéressant aux bonnes manières décrites par Nadine de Rothschild.
  4. Faire de la publicité pour le bon pain français et pour les mets délicats de les cantines scolaires.
  5. Penser à reprendre des tubes qui ont fait danser nos parents. Ici, Michel « putain de » Delpech comblera les plus anciens ainsi que notre cher ami Carlos.
  6. Penser aux personnes qui sont dans les embouteillages et qui sont aphones à force de crier sur leurs voisins. UV se fera un plaisir de le faire pour vous.
  7. Amener sciemment un peu de vulgarité. Toujours sympa de parler de poil de cul sur un disque, ça dépend. A essayer lors d’un dîner en famille, vous verrez la tête de la maîtresse de maison lorsque vous mangerez sa soupe.
  8. Penser aux chômeurs et à tous ses boulets qui envahissent notre société (ça me fait penser qu’il faut que je fasse ma déclaration aux assedics…)
  9. Mettre dans sa poche les élèves qui rêvent que d’une chose, étriper leur prof de maths. C’est un garçon qui a eu 1 de moyenne en math en seconde qui vous parle.
  10. Faire une petite pause pour plaire aux auditeurs adeptes de Pascal Brunner et de son émission « Fa Si La chanter ».
  11. Ne pas oublier sa famille et ses potes. Cela fait toujours plaisir d’entendre que l’on est aimé même si on a des moeurs assez spéciales. Et surtout ne pas oublier la bière.
  12. Penser à la SPA en proposant de faire une chanson pour nos amis les bêtes. Et si ça en devient une passion c’est encore mieux. Pour ma part, je me suis également lancé dans une collection de canards. Par contre, je les prends morts, c’est plus facile à attraper…
  13. Ne surtout pas oublier les fans de « A la recherche de la nouvelle star ». Un petit casting est toujours un moment de joie, de cordialité et d’entrain.

Vous avez maintenant les clefs pour faire un album qui mettra tout le monde d’accord, mais pensez quand même à vous entraîner car y a pas à dire, UV ils envoient du pâté.

Article écrit par : Wil. Merci Chewy!